Αυξήστε φυσικά τον αριθμό των αιμοπεταλίων χάρη σε αυτά τα τρόφιμα και τα συμπληρώματα - SANTE PLUS MAG

0 37

La thrombopénie ou thrombocytopénie peut résulter de multiples facteurs dont des anomalies, la prise de certains médicaments ou encore certaines pathologies. Afin d’en déterminer la cause avec précision, il est essentiel de recourir à l‘expertise d’un médecin qui effectuera au préalable un test sanguin pour révéler l’insuffisance de plaquettes. 

Dans les cas les plus sévères, il est évident que seul un professionnel de santé peut déterminer la marche à suivre pour éviter les complications. Mais en prévention ou si la diminution des plaquettes est légère, il est possible d’agir en parallèle en améliorant son hygiène de vie et notamment son alimentation. 

Certains aliments et suppléments en particulier seraient à privilégier. Revus par le Dr Graham Rogers, praticien en médecine interne, ils favorisent une meilleure santé générale tout en procurant à l’organisme une myriade de nutriments. 

Que signifie une faible numération plaquettaire ?

Les globules rouges, les globules blancs et les thrombocytes sont les cellules qui composent le sang et qui circulent dans un liquide appelé le plasma. Si votre peau subit une blessure, les thrombocytes s’agglomèrent et produisent des caillots afin d’arrêter le saignement. « Leur rôle est de prévenir les saignements en jouant un rôle dans l’hémostase » clarifie le Dr Lin-Pierre Zhao, hématologue à l’AP-HP et membre de l’Association des internes en hématologie. Cependant, le manque des thrombocytes (plaquettes) empêche la formation de ces caillots.  

Quels sont les différents types de thrombopénie ?

Selon le spécialiste hématologue, les types de thrombopénies sont les suivants: 

La thrombopénie centrale

Les plaquettes sont produites en faible quantité par la moelle osseuse. Cela peut par exemple survenir après une chimiothérapie.

La thrombopénie périphérique

Certains facteurs ont pu provoquer la destruction des plaquettes dans le sang. Cela peut être une cause auto-immune, certains médicaments, une splénomégalie (augmentation de la taille de la rate) ou encore une cirrhose. 

La thrombopénie de grossesse

Dans ce cas-ci, selon le Dr Lin-Pierre Zhao, il est question d’une thrombopénie « très modérée » et qui ne génère aucune complication. Lors de la grossesse, le nombre de plaquettes a tendance à diminuer. 

Plaquettes sanguines basses – Source : Doctissimo

Quelles sont les causes d’une thrombopénie ?

D’après le Dr Zhao, les causes diffèrent selon le type de cette anomalie. Une thrombopénie centrale par exemple peut découler d’une maladie primitive médullaire ou se manifester de manière secondaire suite à des infections virales, une chimiothérapie agressive, ou encore des carences en vitamine B12 ou B9. 

La thrombopénie périphérique peut quant à elle être liée à la destruction des plaquettes ou à leur répartition anormale. Aussi, la thrombopénie peut être d’origine auto-immune ou immuno-allergique. Cela peut être provoqué par certains médicaments ou molécules telles que la quinine, qui peut provoquer la destruction des thrombocytes. 

Quels aliments privilégier pour augmenter le nombre de plaquettes ?

Dans les cas légers, le maintien et la production des plaquettes dans le sang peuvent être favorisés par la consommation d’aliments riches en certains types de vitamines et minéraux. Ce sont des nutriments pouvant être trouvés sous forme de suppléments, mais il est préférable de les consommer par voie naturelle, indique le Dr Rogers. Privilégiez tout simplement les aliments qui en renferment, afin d’améliorer votre santé au quotidien.

Aliments riches en fer – Source : Webmd

1. Le fer

Nécessaire à la production de cellules sanguines saines, le fer fait partie des minéraux essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Une μελέτη parue dans Pediatric Hematology and Oncology a d’ailleurs révélé qu’une supplémentation chez des personnes souffrant d’anémie causée par une carence aurait permis d’augmenter le nombre de plaquettes. 

Pour obtenir les niveaux les plus élevés de fer, les aliments suivants sont à favoriser : les moules, les graines de citrouilles, les lentilles, le bœuf.  

2. La vitamine B 12 

Cette vitamine contribue à préserver la santé de vos cellules sanguines. Un nombre insuffisant de plaquettes a été corrélé avec une carence en vitamine B-12, d’après une μελέτη. Un constat également mis en avant par le Dr Lin-Pierre Zhao qui l’identifie, avec la vitamine B9, comme l’une des causes d’une thrombopénie centrale. Vous pouvez principalement retrouver cette vitamine dans des aliments d’origine animale comme : le foie de bœuf ou de veau, les palourdes, le fromage frais ou encore les œufs. 

Vous pouvez également surveiller une carence en vitamine B 12 grâce à ces symptômes.

3. Le folate

Salutaire pour vos cellules, notamment les cellules sanguines comme l’explique le National Institutes of Health (ΝΙΗ), le folate est une vitamine du groupe B que l’on peut trouver dans plusieurs aliments. Elle est également ajoutée sous forme d’acide folique dans d’autres sources alimentaires.

Pour en consommer sous sa forme naturelle, privilégiez : les cacahuètes, les haricots à œil noir ou haricots cornille, les haricots rouges, les oranges et leurs jus. 

4. La vitamine C

La consommation de vitamine C contribue au bon fonctionnement des plaquettes, explique la nutritionniste Elizabeth Haynes. De plus, l’acide ascorbique facilite l’assimilation du fer, ce qui constitue un autre moyen de favoriser l’augmentation du nombre de plaquettes. Il est donc important de veiller à en consommer suffisamment.

Les aliments suivants constituent des sources naturelles de vitamine C : la mangue, l’ananas, le brocoli, les poivrons verts ou rouges, les tomates, le chou-fleur.  

Μπορείτε επίσης identifier une carence en vitamine C en prêtant attention à certains signes.

Quels aliments éviter ?

Si certains aliments sont susceptibles d’augmenter le nombre de plaquettes,  d’autres en revanche seraient à éviter, à savoir ceux qui interfèrent avec leur production. Revus par le Dr Rogers, ces derniers impliquent en premier lieu la quinine que l’on peut trouver dans l’eau tonique. D’après une μελέτη, celle-ci pourrait, en excès, réduire le taux de plaquettes sanguines. L’alcool est également à éviter car d’après les οι επιστήμονες, sa consommation excessive pourrait induire une thrombocytopénie. ll en va de même pour le jus de canneberge, le lait de vache et les graines de sésame qui, à en croire cet άρθρο, paru dans The Lancet, pourraient avoir une incidence sur le taux de thrombocytes.

τι συμπληρώνει augmentent le nombre de plaquettes ?

Plusieurs compléments alimentaires renfermeraient des nutriments bénéfiques pour leur production :

1. La chlorophylle

Les végétaux doivent leur couleur verte à un pigment appelé la chlorophylle et qui permet à ces derniers d’absorber la lumière du soleil. Bien qu’aucune étude clinique ne semble affirmer son efficacité sur la numération plaquettaire, des récits anecdotiques soutiennent son utilité. D’après le Dr Rogers, des patients atteints de thrombopénie ont rapporté avoir été soulagé de certains symptômes, notamment la fatigue, après avoir consommé des suppléments de chlorophylle. 

Par ailleurs, cette dernière contribue selon Caroline Gayet, nutritionniste et phytothérapeute, à retrouver plus de dynamisme. Elle révèle qu’ « on se sent plus en forme car la digestion est un processus très énergivore. De plus, on y trouve de nombreux antioxydants, qui, même s’ils n’ont pas de pouvoir énergisant, jouent sur la vitalité ». 

2. L’extrait de feuille de papaye

Il semblerait que l’extrait de feuille de papaye augmente le nombre de plaquettes chez les animaux d’après une μελέτη publiée par le Asian Pacific Journal of Tropical Biomedicine. Des recherches demeurent toutefois nécessaires pour prouver son efficacité sur les humains. 

3. La mélatonine

Souvent associée à l’amélioration du sommeil, la mélatonine serait susceptible d’augmenter le taux de plaquettes, à en croire cette μελέτη πειραματικός. Plus de recherches sont cependant nécessaires afin de déterminer avec certitude son effet sur le phénomène de numération plaquettaire. 

Quand faut-il consulter un médecin ?

Afin d’éviter une aggravation de votre état de santé, il convient de ne pas laisser votre thrombopénie sans traitement. Prêtez attention aux signes suivants et contactez votre médecin s’ils se manifestent :

  • Saignement de la bouche ou bien du nez après le brossage de dents
  • Des migraines suite à des blessures mineures
  • Un saignement excessif ou des hémorragies
  • Des ecchymoses faciles qui s’aggravent progressivement. On les appelle également purpura. 

Σχόλια diagnostique-t-on une thrombopénie ?

Le médecin commencera le diagnostic par une analyse sanguine via un hémogramme qui déterminera le taux de plaquettes. Il effectuera également un examen et vous posera des questions sur les symptômes que vous manifestez.

S’il ne constate pas de signes cliniques, le spécialiste va éliminer une fausse thrombopénie en effectuant une analyse du frottis sanguin. Et afin de connaître l’origine de la thrombopénie, il pourra être amené à utiliser un myélogramme pour analyser la moelle osseuse, détaille le Dr Lin-Pierre Zhao. 

Quels sont les traitements indiqués ?

Dépendamment de la gravité du syndrome hémorragique et de la cause de cette anomalie, le traitement peut différer. En effet, la thrombopénie peut parfois être prise en charge simplement par des suivis biologiques et cliniques. Quand la quantité plaquettaire est très basse, une transfusion de plaquettes peut être réalisée sous certaines conditions bien précises comme l’explique l’hématologue. 

Προειδοποίηση

Rappelons que le recours aux compléments alimentaires ou à certains aliments ne se substitue en aucun cas à un traitement prescrit par votre médecin. L’avis d’un professionnel de santé est indispensable pour un diagnostic fiable de votre condition et pour vous éviter toute complication en cas de thrombopénie sévère et donc d’un très faible taux de plaquettes. 

A savoir également que les compléments alimentaires doivent être prescrits par un spécialiste de santé qui vous guidera dans cette démarche. Seul un expert peut déterminer si leur usage est nécessaire pour prévenir de potentielles complications qui peuvent découler d’une interaction inappropriée entre ces compléments et d’autres médicaments ou traitements. 

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/augmentez-naturellement-le-nombre-de-plaquettes-grace-a-ces-aliments-et-complements/

Σχολιάστε