Οι άνθρωποι που κάνουν οικιακές εργασίες ζουν συχνά περισσότερο, σύμφωνα με μια μελέτη - SANTE PLUS MAG

0 56

Relayés par Το βράδυ πρότυπο, ces résultats sont susceptibles de changer notre manière de percevoir les tâches domestiques, d’autant plus que le ménage ne se hisse pas en tête de liste de nos activités favorites. Pourtant, il suffirait simplement de 30 minutes par jour à y dédier, ou même au jardinage, pourvu que le corps soit en mouvement. L’objectif des scientifiques étant d’encourager ceux qui n’ont pas le temps d’aller au sport à combattre la sédentarité.

Faire le ménage aurait plusieurs bienfaits – Source : New York Post

Une mortalité réduite pour les personnes régulièrement actives 

Publiée dans la revue The Lancet en 2017, l’μελέτη menée par le Dr Scott Lear et son équipe a porté sur 130 000 participants issus de 17 pays à revenu faible, moyen et élevé. Parmi eux, moins de 3% auraient atteint de hauts niveaux d’activité en allant par exemple à la salle de sport. En revanche, près de 40% de participants très actifs auraient tiré des bienfaits de leurs déplacements habituels, d’un travail physique ou de tâches ménagères. 
L’étude qui a duré 7 ans suggère également que si chaque personne avait été active pendant au moins 150 minutes par semaine, 8% des décès recensés sur cette période auraient pu être évités. Ceux qui ont adopté la marche rapide à raison de 750 minutes par semaine auraient quant à eux réduit leur risque de mortalité de 36%. 

Combattre la sédentarité au quotidien – Source : Express

Limiter la sédentarité pour améliorer sa santé

“C’est bien d’aller à la gym”, révèle le Dr Lear, mais il déplore que nous n’ayons que peu de temps à y passer, les contraintes ou la fatigue du quotidien étant parfois un obstacle à l’activité sportive. Son conseil ? tirer profit de sa routine pour bouger, en marchant par exemple pour se rendre au travail ou pendant la pause déjeuner. Son équipe a d’ailleurs inclus des pays à différents revenus pour évaluer tous types d’activités exercées par les participants. Grâce à cela, “nous avons pu déterminer les bienfaits d’activités telles que les jobs physiques, le fait de faire la navette, ou même les tâches ménagères”, ajoute le chercheur. Un avis rejoint par le Pr Metin Avkiran, directeur médical associé à la British Heart Foundation. En effet, il met en avant un paradoxe intéressant, notamment dans les pays occidentaux, où en dépit d’emplois du temps surchargés, la sédentarité est tout de même présente. “Introduire l’activité physique dans notre routine quotidienne n’a jamais été aussi important, non seulement pour améliorer notre santé physique mais aussi notre bien-être général”, conclut le professeur. 

Faire le tri pour un espace épuré – Source : Comment Economiser

Promouvoir son bien-être grâce au ménage

Si à première vue, le lien ne semble pas forcément évident, les tâches domestiques sont pourtant bel et bien bénéfiques au bien-être. Et les adeptes de ces dernières sont nombreux à en avoir pris conscience. Parmi eux, Marie Kondo, véritable prêtresse du tri et du rangement. À l’origine de la méthode Konmari, elle fait désormais partie des consultantes les plus sollicitées pour aménager son espace. Mais cette Japonaise désormais célèbre dans le monde entier ne prône pas seulement de ranger son intérieur pour le plaisir des yeux. Son but : promouvoir la sérénité, le calme et la productivité. 

Πράγματι, faire le tri et désencombrer son espace est un rituel de purification qui affecte également l’esprit, même si l’on ne s’en rend pas toujours compte. Et pour cause, il s’agit de réactions en chaîne qui mènent progressivement à un mieux-être. Comme l’explique CNN dans un άρθρο à ce sujet, vivre dans un endroit épuré réduit le stress, améliore l’humeur et stimule l’énergie. Par la suite, cela peut pousser à prendre des habitudes plus saines, notamment en termes d’alimentation, d’exercice et de sommeil. Pour Craig Sawchuk, psychologue à la Mayo Clinic, faire le tri et organiser son espace permet surtout de se relaxer car l’environnement est plus “clair”, ce qui permet de mieux percevoir l’information au niveau du cerveau. Le recyclage et le don aux personnes défavorisées agit également sur le mental. “Cette forme d’altruisme peut psychologiquement avoir un très, très bon impact sur nous”, ajoute le spécialiste. Des raisons convaincantes de ne plus rechigner à la tâche, tant pour le corps que pour l’esprit. 

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/les-personnes-qui-font-souvent-le-menage-vivraient-plus-longtemps-dapres-une-etude/

Σχολιάστε