Η απόλυτη σιωπή του Abdelaziz Bouteflika απογοητεύει τον Abdelmalek Sellal - Jeune Afrique

0 49

Abdelmalek Sellal, en janvier 2017.

Abdelmalek Sellal, en janvier 2017. © Tiksa Negeri/REUTERS

Plusieurs fois condamné et incarcéré dans le pavillon dit des spéciaux de la prison de Koléa, Sellal, comme d’autres anciens ministres, espère toujours voir l’ex-président cité en tant que témoin. Voici ce qu’il a confié à ses visiteurs.


En ce mois d’avril, à l’hôpital Mustapha-Pacha d’Alger, le pavillon « Pinel », spécialement réservé aux détenus, ne désemplit pas. D’anciens hauts responsables, ainsi que des hommes d’affaires qui purgent de lourdes peines dans diverses prisons du pays y sont admis sous haute protection. C’est notamment le cas de l’ex-ministre de la Justice Tayeb Louh, de l’homme d’affaires et ex-député Baha Eddine Tliba ήAbdelmalek Sellal.

Selon une source proche de sa famille, l’ancien Premier ministre (il l’a notamment été de mai 2014 à avril 2017), 72 ans, est hospitalisé depuis le 21 avril pour y subir des examens médicaux de routine.

Quasi-isolement

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1161321/politique/algerie-le-silence-absolu-dabdelaziz-bouteflika-decoit-abdelmalek-sellal/

Σχολιάστε