Οι γυναίκες εξακολουθούν να θέλουν να κάνουν σεξ όσο μεγαλώνουν; - ΥΓΕΙΑ PLUS MAG

0 53

L’âge ne signe pas forcément la fin du désir sexuel. Pourtant, bien que les mentalités aient évolué, les comportements sexuels des femmes âgées demeurent tabous. Après 50 ans, nous avons tendance à croire que le corps changeant et les bouleversements hormonaux peuvent nuire à l’activité sexuelle. Une idée pas tout à fait vraie, puisque les séniors continuent à vivre une sexualité épanouie. Pour preuve, une μελέτη américaine menée par des chercheurs de l’Université du Michigan. Selon leurs résultats, 70% des hommes et 40% des femmes accordaient un intérêt aux relations sexuelles même après 65 ans, et dans l’ensemble 40% des répondants étaient sexuellement actifs. 

Pourquoi cette différence entre hommes et femmes ? 

Les hormones ont une influence capitale dans la fonction sexuelle. Et il est communément admis que les taux de testostérone et d’œstrogènes diminuent avec l’âge. Seulement, ce facteur biologique n’est pas le seul paramètre déterminant d’une sexualité active, en tout cas pas pour les femmes. Chez les hommes, la baisse de la fréquence des rapports sexuels est principalement liée à une dysfonction érectile, un trouble qu’il est possible de prévenir. Ces difficultés d’érection sont généralement dues à des modifications physiologiques ou à la prise de certains traitement médicamenteux. Chez la femme en revanche, une baisse du désir est corrélée à plusieurs facteurs. Et pour cause, la ménopause, qu’il est possible de détecter avec un test, ne fait que « précipiter » un trouble du désir en cas d’absence de sexualité déjà établie et n’entraine pas forcément une perte de libido ou une sécheresse vaginale.  Chez elle, un manque d’excitation sexuel est souvent dû des facteurs psychosociaux, notamment le travail, les enfants, les troubles sexuels du partenaire, la perte de jeunesse qui est source d’anxiété et de dépression etc.   

Femme mature – CNN

Les désirs sexuels diminuent avec l’âge sans jamais disparaître  

La sexualité évolue incontestablement avec l’âge sans jamais totalement disparaître. A en croire un article de l’Association Française d’Urologie (AFU), de nombreuses études révèlent que même au-delà de 75 ans, les seniors continent d’avoir des rapports sexuels. Seulement, l’acte sexuel nécessite généralement de se laisser-aller pour stimuler le désir. Un lâcher-prise qui devient de plus en plus difficile avec l’âge et le corps vieillissant, parfois altéré par la prise de certains médicaments. Autre facteur déterminant dans ce manque de plaisir sexuel :  pendant les relations physiques, le rythme cardiaque s’accélère, le corps montre ses défaillances et a du mal à suivre la cadence. La question de la séduction est également un marqueur déterminant dans cette baisse de l’envie sexuelle avec l’âge, en particulier chez la femme qui est également très sensible aux connexions intimes avec son partenaire. Au fil des ans, les couples de longue durée peuvent s’installer dans une routine qui entraine des rapports sexuels de moins en moins fréquents. L’orgasme devient un automatisme et perd de son aspect excitant. Les caresses, la stimulation sexuelle et les préliminaires sont relégués au second plan ce qui provoque une redondance de l’activité sexuelle.

Comment maintenir une vie sexuelle active au sein du couple

La sexualité des personnes âgées en couple depuis de nombreuses années peut être altérée par un manque d’intérêt sexuel pour le partenaire.  Pourtant, cette situation n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de maintenir une entente sexuelle dans la vie de couple en suivant certaines règles. Pour cela, il est important d’accepter les transformations de son corps et cette évolution des besoins sexuels avec douceur. Avec l’âge, le rapport à la sexualité n’est plus appréhendé de la même façon que pendant les années de jeunesse. Les années passent et apportent une forme de sagesse qui permet de concevoir l’épanouissement sexuel avec une vision plus équilibrée.  Les fantasmes laissent place à une vie érotique plus saine et moins idéalisée. Vieillir avec son partenaire ne devrait donc pas avoir de connotation négative, au contraire. La maturité est l’occasion de découvrir une nouvelle liberté d’être et de sortir des représentations parfois erronées que l’on a en matière de pratiques sexuelles. En somme, l’âge n’est pas un cap inéluctable vers la vieillesse et vers une absence de rapports sexuels. Cette étape inévitable doit au contraire être perçue comme une occasion de vivre sa sexualité de façon épanouie en sortant des carcans des idées reçues, souvent source de complexes.

Cet article est apparu en premier sur https://www.santeplusmag.com/les-femmes-aiment-elles-toujours-faire-lamour-en-prenant-de-lage/

Σχολιάστε