μεταξύ του Ιμάμ Ντίκο και του Μ5, χρονικό ενός ανακοινωθέντος διαζυγίου - Jeune Afrique

0 42

L’imam Dicko lors d’une prise de parole face aux militants du M5-RFP, le 11 août 2021 à Bamako.

Ο Ιμάμ Ντίκο κατά τη διάρκεια ομιλίας του σε ακτιβιστές του M5-RFP, στις 11 Αυγούστου 2021 στο Μπαμάκο. © Rey Byhre / REUTERS

Ensemble, ils ont porté la contestation contre IBK mais, depuis des mois, le Mouvement du 5 juin et l’influent religieux entretiennent des relations difficiles, sans parvenir à s’entendre sur la stratégie à adopter face aux autorités de la transition. Récit d’une rupture inéluctable.


Certains le considèrent comme un traître à la cause. Longtemps figure morale du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), Ιμάμ Μαχμούντ Ντίκο a pris ses distances avec le mouvement contestataire. Une séparation « sans querelle ni animosité », tient d’emblée à préciser le religieux qui fait valoir « beaucoup de respect et de considération » entre les membres du M5-RFP et lui.

Certains leaders du mouvement n’ont pourtant pas que des mots tendres à son endroit. « L’imam Mahmoud Dicko et ses compagnons ont fait reculer le combat », tançait Mohammed Aly Bathily devant la presse en février dernier, à la suite de la publication du « Manifeste pour la refondation du Mali » de l’imam. Il l’accuse d’avoir été de mèche avec les militaires qui ont « confisqué la transition au M5, véritable cheville ouvrière de la chute d’IBK [Ibrahim Boubacar Keïa] », selon les leaders du mouvement, dont certains imputent à Dicko leur mise à l’écart.

Mahmoud Dicko pensait pouvoir manipuler les jeunes colonels qui ont pris le pouvoir

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1161091/politique/mali-entre-limam-dicko-et-le-m5-chronique-dun-divorce-annonce/

Σχολιάστε