ο φόβος μιας νέας εκτός σεζόν - Jeune Afrique

0 63

Le tourisme a toujours été un secteur clé de l’économie tunisienne grâce à son climat, ses plages et son patrimoine (huit sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le tourisme a toujours été un secteur clé de l’économie tunisienne grâce à son climat, ses plages et son patrimoine (huit sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. © DR

Alors que le pays connait une nouvelle vague de Covid-19, les professionnels du tourisme craignent un été 2021 aussi morne que le précédent.


« Une compagnie aérienne vient d’annuler tous ses vols pour la Tunisie », annonce le 24 juin la présidente de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), Dora Miled. Cette phrase, à elle seule, sonne comme le clap de fin d’une saison touristique qui n’a pas même débuté. La pandémie, qui s’invite pour la deuxième année consécutive, prend des allures de malédiction pour un secteur touristique qui participe à hauteur de 14 % au produit intérieur brut (PIB) et pourvoie, directement ou indirectement, à près de deux millions d’emplois.

Pourtant les autorités voulaient croire en la relance et à un été 2021 qui aurait pu résorber une partie des pertes d’un secteur à la peine depuis les premiers confinements de mars 2020. Quelque 80 % des hôteliers tunisiens estiment avoir perdu 50 % de leur chiffre d’affaires en 2020 et 135 unités sont fermées sur les plus de 820 recensées en 2019 par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT).

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1195487/politique/tunisie-la-hantise-dune-nouvelle-saison-morte/

Σχολιάστε