"Η μέρα που ξεκίνησα το El Manchar" - Jeune Afrique

0 52

Alors que le Hirak marque le pas, le site parodique qui l’a accompagné va-t-il lui survivre ? Son fondateur, Nazim Baya, raconte la genèse du projet El Manchar, ses peurs face à la répression et sa vision de l’avenir.


Que serait le Hirak sans El Manchar ? Avec son site parodique, Nazim Baya a impressionné par son aptitude à tourner en dérision l’actualité algérienne. Mais alors que le mouvement marque le pas, entravé par des détentions jugés attentatoires à la liberté d’opinion, un manque de perspectives et des divisions internes, le rire est désormais enveloppé d’une certaine acrimonie.

Depuis quelques semaines, Nazim Baya égrène quotidiennement sur les réseaux sociaux le nombre des détenus d’opinion arrêtés pour leur participation au mouvement de contestation. Pour Νέα Αφρική, il revient sur la genèse d’un projet, dont il pourrait bientôt tourner la page.

Capture d’écran du site parodique

Capture d’écran du site parodique © Doc El Manchar

« Les ambitions absurdes de Bouteflika »

« Tout a commencé en 2013, après l’AVC de Bouteflika. Il projetait, quand même, de se présenter pour un quatrième mandat. Alors ces dernières années, vous imaginez bien, ont été déprimantes. J’ai ressenti une urgence à m’exprimer. J’ai créé El Manchar dans ce contexte.

Cet article est apparu en premier sur https://www.jeuneafrique.com/1196097/politique/algerie-nazim-baya-le-jour-ou-jai-lance-el-manchar/

Σχολιάστε